La Nuit
des Eglises

2.Le Christ sur le chemin de la croix et en croix

Au Calvaire

« Christ crucifié de San Placido »
Diego Velázquez, Madrid, Prado, 1632

« Dans la croix, l’obscurité et l’illogisme du péché se heurtent à la sainteté de Dieu, dans sa splendeur éblouissante, aveuglante pour nos yeux » écrit Benoît XVI. Pilate avait fait apposer au-dessus de la croix : l’inscription suivante : « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs » (Jean 19, 19). Maintenant le titre de roi apparaît aux yeux de tous. Dans les trois grandes langues de l’époque : hébreu, grec et latin, Jésus est publiquement proclamé roi. La croix est le trône de Jésus, d’où il attire le monde à lui.

« Christ en croix »
Francisco de Zurbarán, Chicago, 1627

De ce lieu du don de soi extrême, de ce lieu d’un amour véritablement divin, il domine comme le roi véritable. « Ici seulement, dans la dérision et la ruine, ce titre d’honneur lui convient pleinement » écrit Hans Urs Von Balthasar. « Son essence royale, latente depuis toujours, se manifeste pleinement dans la Passion »

page précédente - retour - page suivante
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12 / 13 / 14 / 15 /
16 / 17 / 18 / 19 / 20 / 21 / 22 / 23 / 24 / 25 / 26 / 27 / 28 / 29 / 30