La Nuit
des Eglises

1.Le Couronnement d’Epines

La Couronne d’épines : instrument de supplice et de dérision (suite)

VAN BABUREN, Utrecht, 1622-1623

ou sur celui de VAN BABUREN peintre de l’Ecole caravagesque d’Utrecht.

VAN DYCK, Le Prado, 1618

ou encore celui de VAN DYCK qui nous fait assister à la remise barbare des insignes royaux : le sceptre : un jonc et la couronne d’épines.

page précédente - retour - page suivante
1 / 2 / 3 / 4 / 5 / 6 / 7 / 8 / 9 / 10 / 11 / 12 / 13 / 14 / 15 /
16 / 17 / 18 / 19 / 20 / 21 / 22 / 23 / 24 / 25 / 26 / 27 / 28 / 29 / 30